Skip directly to content

Mythes et réalités sur les vaccins et la vaccination

Mythes et réalités

Mythe n° 1 : Les vaccins peuvent causer de graves effets secondaires1.

Fait : Les vaccins figurent parmi les outils les plus sûrs de la médecine moderne. Au Canada, les effets secondaires graves sont extrêmement rares. La vaste majorité des effets secondaires provoqués par les vaccins, tels qu’une douleur au bras et une légère fièvre, sont bénins et passagers. Les dangers que font courir les maladies pouvant être prévenues par la vaccination sont maintes fois plus grands que les risques de réaction secondaire grave à un vaccin.

Mythe n° 2 : Les vaccins ne fonctionnent pas1.

Fait : Certaines personnes tombent malades même si elles sont vaccinées. Ça ne veut pas dire que les vaccins ne fonctionnent pas. Aucun vaccin n’est efficace à 100 % et, comme chaque personne est différente, une faible proportion de gens n’arrivent pas à suffisamment renforcer leur système immunitaire pour se protéger de la maladie. Il a cependant été prouvé que les vaccins fonctionnent chez la majorité de ceux qui les reçoivent.

Mythe n° 3 : Le vaccin RRO cause l’autisme1.

Fait : Le vaccin contre la rougeole, la rubéole et les oreillons (RRO) ne cause pas l’autisme. Des études médicales approfondies ont démontré qu’il n’existe aucun lien entre le vaccin RRO et l’autisme.

Mythe n° 4 : Les vaccins sont inutiles, car les maladies qu’ils préviennent surviennent rarement au Canada1.

Fait : C’est justement grâce à l’efficacité de nos programmes de vaccination que ces maladies surviennent si rarement au Canada. L’expérience vécue dans d’autres pays indique que les maladies reviennent lorsque la vaccination est arrêtée.

Mythe n° 5 : Donner plusieurs vaccins en même temps peut surcharger le système immunitaire1.

Fait : L’administration de plusieurs injections en même temps ou d’une combinaison de vaccins ne surchargera pas le système immunitaire. Les vaccins combinés contiennent une petite quantité d’antigènes dont le système immunitaire peut facilement se charger.
Au Canada, des études approfondies sont menées avant d’employer toute association de vaccins pour s’assurer que cette pratique est sûre chez les enfants. De plus, les vaccins combinés permettent de faire moins de piqûres.

Mythe n° 6 : Les vaccins renferment des substances toxiques1.

Fait : Le principal ingrédient des vaccins est une version affaiblie ou inactivée du germe contre lequel il confère une protection. Ils ne contiennent PAS le germe qui cause la maladie2. L’innocuité de chaque vaccin est continuellement surveillée et testée, au Canada comme partout dans le monde1.

  1. Agence de la santé publique du Canada. Foire aux questions. En ligne : http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vs-sv/vs-faq-fra.php. Consulté le 29 mars 2016.
  2. Agence de la santé publique du Canada. Qu’est-ce que la vaccination et comment fonctionne-t-elle? En ligne : http://www.phac-aspc.gc.ca/im/vs-sv/vs-faq01-fra.php. Consulté le 28 février 2014.